© 2014, Olivier Guidi

  • b-facebook
  • scoopit.jpg

"L'hypnose est un mot qui provoque généralement des réactions fortes, soit positive, soit négative. Certaines personnes pensent que c'est « un truc » ou que ça ne sert qu'à faire des tours de foire, d'autres que ça peut tout guérir depuis les pellicules jusqu'aux pieds plats. D'autres enfin croient que c'est si dangereux qu'il vaut mieux ne pas s'en approcher. Des expériences de transe ont été réalisées sous différentes formes depuis des siècles. Elles ont été généralement entourées d'une aura de « magie » inexplicable." Dès lors que nous considérons l'état de transe comme une modification de notre niveau de conscience habituelle, comme un état naturel repérable facilement dans nos comportements quotidiens, l'hypnose devient simplement le moyen d'induire cet état.

 

Souvent hypnose rime avec foire. Qui n'a pas vu ces émissions ou spectacles avec un hypnotiseur tout à fait sincère et compétent. Effectivement, il existe un consensus pour dire qu'environ 25% de la population est hautement "suggestible" : vous dites "vos yeux vont se fermer !" et boum la personne dort debout... Vous pouvez lui faire faire le chien, le chat... Cette approche traditionnelle est très autoritaire. Elle fonctionne avec peu de personnes. L'approche Ericksonienne est permissive. Toute personne est hypnotisable car la transe est considérée comme un état naturel de notre niveau de conscience. Cet état modifié de conscience est fondé sur le principe de la dissociation. Dissociation entre une partie de nous-mêmes fonctionnant inconsciemment et une autre consciemment. La conduite automobile est l'exemple le plus frappant car chacun a fait au moins une fois l'expérience de conduire en état de transe. Et pourtant vous êtes toujours là pour lire ces lignes ! Combien de fois vous-est-il déjà arrivé de conduire en pensant à tout autre chose ? D'être complètement focalisé sur une pensée, par un événement, perdu à l'intérieur de vous même pendant que vous continuiez à tourner, freiner, débrayer, stopper au feu rouge, respecter tous les codes de la conduite, tout en poursuivant votre propre monologue interne, votre rêve éveillé...Et dix, quinze minutes plus tard, vous vous rendez compte que vous êtes déjà chez vous sans vous rappeler avoir emprunté tout le trajet qui vous a mené là ! Vous n'avez pas les images, le souvenir du trajet des quinze dernières minutes et pourtant c'est bien vous qui avez conduit, sans écraser personne, sans provoquer d'accident...! Miracle ? Non, "seulement" notre capacité à dissocier notre conscience habituelle et notre autre conscience autre que consciente, et la laisser nous guider tandis que nous nous occupons mentalement à tout autre chose.

 

L'hypnose est une technique d'accompagnement verbal à fin d'aider la personne à "entrer" elle-même dans cet état naturel de conscience modifiée qu'est la transe. Mais quel intérêt à tout cela ? A quoi cela peut-il bien servir ?... A nous mettre en contact avec notre inconscient. Un inconscient qui n'a rien à voir avec l'inconscient Freudien, lieu d'affrontement de pulsions et de refoulements ; être en contact avec notre inconscient permet de solliciter directement les compétences et les connaissances de cette partie de nous-mêmes détentrice de nos souvenirs, de nos émotions, décisions, croyances et de cette formidable détermination à apprendre et à vivre quelques soient les contextes, les parents, les milieux,... Les applications couvrent le champ du développement personnel, de la thérapie, de la gestion de la douleur et du sport. Cet état de transe est fréquent en sport. Les meilleures performances, les records, les médailles sont uniquement accessibles dans des états de conscience dépassant nos facultés habituelles. L'athlète se transcende, dépasse ses propres limites conscientes, réalise ses croyances les plus "profondes" dans un état de grâce qui n'est autre qu'une forme de transe. Dans ce contexte, l'usage de l'hypnose permet une transférabilité immédiate des apprentissages, des anticipations, des répétitions réalisés dans un état proche de celui de la compétition (voir la notion d'apprentissage lié à l'état). Mais tout ce que vous venez de lire et à la fois vrai et complètement faux ! Chacun a son propre vécu de ses moments là, faites-en simplement l'expérience. L'hypnose n'est pas un savoir, c'est une expérience à vivre. Présentation + .com Dumental

 

Découvrir l'hypnose par la lecture :

Un séminaire avec Milton Erickson, K. Zeig, Edition Satas, 1997

L'hypnose orientée vers la solution, O'Hanlon et Martin, Edition Satas, 1995.

L'hypnose Ericksonienne

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now